Nos reportages

ENDROIT DE PENSER L’ENFANCE

Le 24 mai 2019, une réunion pleinière spéciale s’est tenue au château Dino avec une assemblée nombreuse: en sus des membres des groupe de travail, des collaborateurs salariés de MARS95 et des adhérents étaient invités à connaître ce “laboratoire d’idées” et les sujets à l’étude.

Les quatre groupes constitués (communication – enquête anciens de l’association – formation – désinstitutionalisation hybridation des ressources) se sont présentés et ont fait part de l’avancement de leurs travaux avec l’optique d’accueillir de nouveaux membres en leur sein

JOURNEES D’ETUDES FN3S

Les professionnels du service d’investigation éducative (SIE) de notre association ont participé aux trois journées d’études organisées par la FN3S (Fédération Nationale des Services Sociaux Spécialisés en protection de l’enfance), les 12, 13 et 14 Juin 2019 sur la thématique “Diagnostic, évaluation, investigation. Quels outils pour les professionnels? “.

Marie-Noëlle MERSCHARDT, éducatrice spécialisée et Morgane COADIC, psychologue, ont présenté, devant près de 350 personnes, l’approche transculturelle menée au sein de notre service d’investigation en direction des enfants et des familles. Les deux travailleurs sociaux ont participé, avec d’autres professionnels de province, à une table ronde intitulée “d’ici et d’ailleurs,

FETE DE LA SAINT-JEAN 2019

Couche d’ozone, protection de la nature, préservation des espèces animales, tri sélectif, lutte anti gaspi, zéro déchet, récupération…

Toutes ces préoccupations sont les nôtres, nous vous proposons de les partager et de devenir un super héros anti-gaspi

Mardi 25 Juin 2019

Cette soirée permettra à chacun de tester ses connaissances et de les mettre en pratique en parcourant les différents stands.

Avant le traditionnel feu à la tombée de la nuit, nous pourrons,

SIRP MESURE REPARATION PENALE

Mars 95 assure depuis près de deux décennies des mesures de “réparation pénale”. La Réparation pénale est une mesure éducative prononcée à l’égard d’un mineur, auteur d’une infraction pénale, à qui l’on propose de s’engager dans une démarche de réparation, sur une durée de 3 à 6 mois.

Accompagné d’un éducateur du Service d’Investigation et de Réparation Pénale, le jeune s’engage dans une démarche individuelle de réflexion et participe à des échanges / débats sur des thèmes en lien avec son délit et son positionnement face à la loi.

L’objectif de cette démarche est de responsabiliser le mineur en l’aidant à évaluer les conséquences de ses actes vis-à-vis de lui-même,

Journées du patrimoine 2017

Sous l’égide d’une conférencière de la ville de Montmorency, deux groupes d’une trentaine de personnes ont pu entrer au château de Dino et en apprécier les nuances architecturales et ses chroniques  historiques.

Journée AFIREM 2017

AFIREM JOURNEE DU 31 MARS 2017

JOURNEE AFIREM 2017

 L’AFIREM = Association Française d’Information et de Recherche sur l’Enfance Maltraitée, dont nous sommes adhérents, nous a habitués à des journées de réflexion et d’échange de grande qualité, et cette année n’a pas dérogé, bien au contraire à sa réputation…

CONTINUITE / DISCONTINUITE EN PROTECTION DE L’ENFANCE …

La présence et les interventions de Jean Louis Bianco et de Pascal Lamy les deux « frères jumeaux ! » ( comme ils se présentent), de la première loi sur la protection de l’enfance en 1980 nous a permis de revisiter leur démarche originelle,

Journées du Patrimoine

La municipalité de Montmorency a souhaité incorporer le Château de Dino aux journées du patrimoine de 2016.

Des visites, intéressantes, ont été organisées par la Mairie sous la conduite d’une conférencière.

Nous avons à cette occasion découvert des éléments imprévus autant que curieux :

Le Belvédère, qui surplombe le bâtiment principal et permet d’avoir une  vue magnifique sur Paris et sur la Collégiale, la magnifique charpente du château, la salle de bain de style Mauresque, la glacière enterrée sous la colline près de l’Orangerie…..

Nous avons également découvert une maquette impressionnant du Château et des dépendances qu’avait apporté la Mairie.