Siège et Etablissements

Siège social

Réunion au Siège Social
Réunion au Siège Social

Le SIÈGE SOCIAL a pour mission de mettre en œuvre la politique de l’Association et de garantir la bonne marche des quatre établissements. L’ensemble des services nécessaires à ces missions y sont regroupés : direction générale, supervision comptable, paye, contrôle de gestion, formation, veille juridique et règlementaire, gestion financière.

68, avenue Charles de Gaulle
95160 Montmorency
Tél. : 01 39 64 35 61
Fax : 01 39 64 90 55
E-mail : siege-social@mars95.org


MECS - Maison d'Enfants à Caractère Social

La Maison d’Enfants à Caractère Social

La MECS « Château de Dino », Maison d’Enfants à Caractère Social, intervient dans le champ de la protection de l’enfance. Conventionnée par le Conseil Départemental du Val d’Oise et habilitée « Justice » par la Protection Judiciaire de la Jeunesse, la Maison d’Enfants est habilitée pour accueillir 64 enfants et jeunes majeurs de 3 à 21 ans.

Le public accueilli

La MECS accueille des enfants, adolescents et jeunes majeurs et assure une prise en charge globale personnalisée.
Les enfants et les jeunes sont répartis sur 6 groupes de vie géographiquement distincts. L’établissement est vigilant à harmoniser le plus possible à la fois l’âge, le sexe et les problématiques des enfants et à éviter la formation de groupes risquant de faire « caisse de résonance » et favoriser ainsi un cadre de vie chaleureux et sécurisant.
L’enfant accueilli est en « danger » (article 375 du Code Civil) au sein de son milieu familial. Il n’est jamais la cause de son placement : il s’agit d’enfants privés en quantité et/ou en qualité de bons soins parentaux et donc en danger de développer des troubles de la personnalité et de sévères déficits affectifs et cognitifs.
La Maison d’Enfants privilégie l’accueil de fratries.

L’intérêt de l’enfant au cœur du projet

L’enfant est un sujet à part entière : il n’est ni la chose de la famille, ni celle des institutions. Il convient de lui accorder un regard bienveillant qui ne soit ni condescendant, ni misérabiliste.
La parole de l’enfant est prise en compte afin de le rendre acteur de son placement : il participe notamment aux réunions de synthèse le concernant.

Des moyens adaptés à la mise en œuvre d’un projet personnalisé

La pluridisciplinarité favorise une réflexion qui soit adaptée et orientée vers les besoins de l’enfant. L’équipe est composée de salariés ayant bénéficié d’une formation professionnelle adaptée. Chaque groupe de vie, de neuf enfants, est suivi par 6 éducateurs, une maîtresse de maison, avec l’appui de l’équipe pluridisciplinaire de la MECS (la directrice, les chefs de service éducatif, l’assistante sociale, les psychologues, le médecin, les bureaux, les hommes d’entretien).

Des modalités d’hébergement diversifiées et modulables

Afin d’apporter une solution adaptée à chaque enfant, la MECS dispose d’une palette élargie de réponses éducatives :

  • Hébergement collectif (de 9 enfants maximum) : 6 groupes de vie (52 places),
  • Studios individuels, résidence sociale (12 places),
  • Accueil séquentiel (alternant période de collectivité, famille et autres institutions comme l’hôpital ou l’internat scolaire),
  • Service de suite (accompagnement éducatif effectué dans le milieu familial).

Ces modalités peuvent évoluer en fonction de l’évaluation faite de la situation de l’enfant pour permettre d’articuler une réponse à la fois collective et individuelle.

MECS
74, avenue Charles de Gaulle
95160 Montmorency
Tél. : 01 39 64 22 60
Fax : 01 34 17 65 08
E-mail : foyer-dino@mars95.org


AEMO - Action Educative en Milieu Ouvert

L’établissement AEMO accompagne des mineurs et leurs familles par décision du Juge des Enfants, en application des articles 375 à 375 – 8 du code civil.
Dans le cadre d’un mandat judiciaire civil, déterminé dans le temps, l’AEMO veille à la sécurité et à l’intégrité des enfants au sein de leur famille.

Les missions :

L’AEMO a pour mission d’apporter aide, conseil et soutien à la famille pour lui permettre de surmonter les difficultés éducatives, psychologiques et sociales repérées.
L’équipe pluridisciplinaire a pour objectifs de prévenir, contenir et réduire les situations de danger en mobilisant les ressources de l’enfant, de ses parents et de leur environnement.
Dans l’écoute et le respect de leurs histoires et cultures, l’AEMO accompagne les familles pour qu’elle soient en capacité d’assurer leurs fonctions parentales, en s’appuyant sur leurs propres capacités et en les guidant, en lien avec notre partenariat, vers des ressources extérieures.

Nos modalités d’intervention s’adaptent et évoluent en fonction de l’évaluation faite de la situation de l’enfant, pour permettre d’articuler une réponse à la fois collective et individuelle.

Les professionnels :

Sous l’autorité d’un directeur et d’un chef de service, l’équipe se compose d’éducateurs spécialisés, d’assistantes sociales, de psychologues, de secrétaires et d’une comptable.

Le secteur d’intervention :

Situé sur la ville de Domont, l’établissement intervient dans le Val d’Oise sur les territoires de la Plaine de France, du Pays de France et de la Vallée de Montmorency.

Mesures judiciaires et administratives :

Les professionnels de l’AEMO œuvrent pour dépasser l’aide contrainte posée par le cadre judiciaire, en obtenant l’adhésion des familles. Dès lors, ils peuvent les accompagner vers une mesure administrative. Depuis Septembre 2014, dans le cadre d’un projet expérimental, l’établissement accompagne ces mesures.

AEMO
Z.I. – 43, avenue de l’Europe
95330 Domont
Tél. : 01 77 80 29 99
Fax : 01 39 35 11 65
E-mail : mars95aemo@wanadoo.fr


SIRP - Service d'Investigation Educative et de Réparation Pénale

Dans le cadre de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, le SIRP met en œuvre des Mesures Judiciaires d’Investigation Educative (MJIE) et de Réparation Pénale (RP).

Les Mesures Judiciaires d’Investigation Educative

Les missions de ces mesures relèvent des textes fondant la protection de l’enfance :

  • les articles 375 et suivants du Nouveau Code Civil concernant l’autorité parentale pour la MJIE civile,
  • l’ordonnance 45-174 relative à l’enfance délinquante et notamment les articles 8 et 9 pour la MJIE pénale,
  • la circulaire d’orientation du 31 décembre 2010 abrogée par la circulaire du 15 mars 2015.

Les professionnels :

L’équipe pluridisciplinaire diplômée et composée de travailleurs sociaux, de psychologues, d’un médecin psychiatre, de secrétaires et d’une comptable est animée par une directrice et une chef de service.

Les objectifs :

Au civil comme au pénal, la mise en œuvre de la MJIE est guidée par le principe de l’intérêt supérieur de l’enfant et le respect du cadre posé par la décision judiciaire.
Durant les 6 mois d’intervention auprès du mineur et de sa famille, la MJIE s’attache à évaluer la situation du mineur, sa situation familiale et sociale, et à apprécier notamment les conditions d’exercice de l’autorité parentale et ses effets vis-à-vis de l’enfant. Elle a pour finalité l’aide à la décision du juge des enfants.
Le SIRP applique depuis 2012 l’approche transculturelle lors de la réalisation des MJIE. Cette approche permet de « faire l’expérience du décentrage et de se familiariser avec certains systèmes culturels.

Les mesures de Réparation Pénale :

La Réparation Pénale constitue une réponse judiciaire aux délits des mineurs, principalement aux « primo-délinquants », selon l’ordonnance 45 relative à l’enfance délinquante. Elle associe la sanction judiciaire, l’accompagnement du jeune et la prise en compte des victimes.

Les professionnels :

L’équipe pluridisciplinaire diplômée et composée de travailleurs sociaux, d’une psychologue en vacation, de secrétaires et d’une comptable est animée par une directrice et une chef de service.

Les objectifs :

Permettre la compréhension par le mineur de la portée de l’acte commis et de ses conséquences et de le responsabiliser; d’autant plus que l’adolescence constitue une période de construction identitaire.
Il est important d’impliquer les parents dans la recherche d’une modalité de réparation due par leur enfant. Le travail est centré sur le jeune, son évolution, son environnement, largement autant que sur l’acte. Par les entretiens qui sont proposés à la famille, la mesure de réparation permet durant 4 mois de créer un échange autour des dynamiques familiales, de mettre en place une activité de réparation auprès de partenaires bénévoles, de transmettre deux écrits au magistrat afin qu’il statue sur la situation du jeune.
Les partenaires bénévoles qui accueillent les jeunes sont en particulier le Secours Populaire Français, le Secours Catholique, AB Habitat, les Collectivités Territoriales du 95, les Centres de Secours et Incendie, l’ASAC, EDVO, IMAJ, les Restos du Cœur, sans oublier notre association elle-même, dans le cadre de sa Maison d’Enfants.

Le secteur d’intervention :

Situé sur la ville de Sannois, le SIRP intervient dans le département du Val d’Oise.

1, rue de la Gare
95110 Sannois
Tél. : 01 30 25 15 02
Fax : 01 34 11 08 79
E-mail : mars95sirp@orange.fr